La lutte d’une vie pour la mise en valeur de l’Art et de la culture

English version here

Initiative: Le circuit culturel annuel de Ramon Hofilena et la conservation de l’héritage culturel du Negros Occidental

Nous avions annulé notre visite de la ville-musée de Vigan (Nord de Luzon), ses maisons coloniales espagnoles et son centre historique comme arrêté dans le temps. Nous le regrettions puisque la conservation des bâtiments historiques n’est pas le fort des Philippines, et Vigan reste un des seuls endroits où l’architecture coloniale espagnole est à l’honneur. Rappelez-vous que les espagnols ont régné sur le pays plus de trois siècles.

La ville charmante de Silay

Alors, découvrir une des villes aux maisons « ancestrales » les mieux préservées, et surtout plus chaleureuse que Vigan, plus authentique, où la vie continue son cours, cela a éveillé notre curiosité. Trouver cette ville un peu perdue au nord de l’île de Negros… encore plus ; même si nous avons appris par la suite que la ville de Silay était plus raffinée que Manille auparavant et était le haut lieu de la bourgeoisie dans les années 30 aux Philippines, du fait des grands producteurs de canne à sucre et de leurs partenaires commerciaux venus du monde entier. Mais surtout, rencontrer un des plus grands passionnés d’arts, d’histoire et de culture des Philippines, ami et collectionneur aux 1000 œuvres des plus grands artistes Philippins (un petit Goya et Picasso en primes), individu de 78ans, complètement excentrique et volubile, aux airs de Mick Jagger, et qui réalise et commente le circuit touristique le plus vieux au monde (le même ou presque depuis 39ans), cela nous a comblé et redonné goût à l’histoire et l’Art philippins, ses peintures, sa culture et son architecture.

Maison de Ramon Hofilena

Alors que Ramon Hofilena nous reçoit dans sa splendide maison « ancestrale » à l’architecture coloniale espagnole et construite en 1934, il nous dit dès le début que l’Art, les arts, est ce qui identifie un pays et perdure au fil des siècles. Voilà pourquoi il s’en est toujours passionné et a voulu depuis son plus jeune âge découvrir et promouvoir l’Art philippin. D’abord chanteur, il a ensuite été artiste peintre, acteur et metteur en scène dans le théâtre, mannequin aussi (très fier d’avoir été le premier mannequin philippin à poser en maillot de bain), organisateur d’expositions à succès, conférencier sur l’art et la culture, guide touristique dans Silay et le Negros Occidental,  et surtout militant de la conservation de l’art et de l’architecture historique de Silay. Ramon est un conteur des temps modernes. Orateur hors pair, il rebondit d’histoires en anecdotes, d’anecdotes en points historiques et artistiques.

Photo de l’au revoir avec Ramon, le mannequin

Nous sommes restés presque 4h à boire ses paroles, à tenter d’assimiler toutes ses connaissances sur la peinture, sur ses collections d’antiquités philippines et chinoises, sur l’architecture, l’histoire de la ville déchue de Silay, sur l’impossibilité de bâtir un véritable art philippin du fait des conditions difficiles soumises à la population lors de la colonisation espagnole et de la censure lors de la dictature du commandant Ramos… Avoir un tel guide est une chance inouïe, une source d’inspiration et d’espoir pour les visiteurs et touristes que nous sommes.

Chaises « antiques » et portraits des parents de Ramon

Mr Hofilena a ouvert la maison de ses parents au public en 1962, répondant sans hésiter aux questions des visiteurs toujours plus nombreux quand il était sur place. En effet, Ramon a vécu une partie de sa vie à New York où il a été manageur, mannequin et a enchainé divers boulots dans l’art, notamment journaliste spécialisé. Alors que la loi martiale du Commandant Marcos est proclamée en 72 et perdure jusque 1986 où la révolution populaire fait tomber le pouvoir, Ramon se dresse contre le gouvernement local de Silay en 77 et son projet d’élargissement de la route nationale coupant la ville. De nombreuses maisons ancestrales, héritage architectural et symbole de la puissance culturelle et artistique déchue de Silay, appelé autrefois le « Paris de Negros », auraient été démolies.

Le salon de Ramon

Raillé, menacé même par le maire, il parvient à stopper le projet en formant un groupe de pression et en réalisant une pétition. Il crée également le premier centre culturel des Philippines dans sa ville, Silay, ou les plus grands artistes philippins (Rodriguez Sr., Hechanova,  Manansala, Ocampo…) ont été exposés et où les ventes d’œuvres ont atteint des records.  Son secret : son sens aigüe de la communication et ses présentations et conférences sur les artistes, l’art, l’histoire et la culture en général qui faisait des déplacer des foules.

Philippines Mother & Child by Vicente Manansala, 1965, Singapore Art Museum

Aujourd’hui sa maison est assaillie par les visiteurs mais il accepte toujours d’accueillir et de faire la visite de sa demeure. Durant les week-ends du mois de décembre, et cela depuis 39ans, il réalise le circuit culturel annuel du Negros Occidental où les principales attractions touristiques sont expliquées par ses soins, illustrées d’anecdotes et de rectifications historiques erronées. Ramon regrette, en effet, le manque d’éducation culturelle et artistique des Philippins. Il a œuvré toute sa vie en tant que conférencier, collectionneur, journaliste, organisateur d’expositions et d’évènements artistiques et guide touristique pour rappeler l’importance de l’Art dans l’identité d’un pays.

Publicités

2 responses to “La lutte d’une vie pour la mise en valeur de l’Art et de la culture”

  1. Aurore Pierre says :

    Génial, génial, génial! Quel homme passionnant, quelle chance de faire une telle rencontre, quelle richesse et quelle générosité de partager ainsi ses connaissances et ses passions… Votre voyage est vraiment riche en expériences aussi variées que fascinantes, bravo! Profitez-en bien surtout.

    Aurore

  2. samasamadecouverte says :

    Ah je reconnais bien la l’amoureuse d’art! Merci couz’ de nous lire, a bientôt!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s