Art et culture dans une baie à la beauté époustouflante

Malasimbo Music and arts festival- Puerto Galera

Combiner la musique, l’art visuel, la nature et les cultures indigènes locales face à la baie magnifique de Puerto Galera (Mindoro). Un pari de plus réussi par l’entrepreneur expatrié depuis trente ans et fervant amoureux des Philippines, Hubert d’Aboville.

Artistes et festivaliers se délectent depuis deux ans au pied du mont Malasimbo dans un amphitéâtre naturel avec Puerto Galera, membre des « Most beautiful bays in the world », en arrière plan. Imaginez vous sur cette colline, la scène en premier plan. Assis tranquillement ou bien en train de danser au son d’un bon groupe de rock Philippin, d’un jazz joué par des artistes locaux ou internationaux ou bien d’un mix d’électro ou de Hip Hop orchestré par un DJ. Et au loin, la baie et ses îles d’un vert resplandissant. Ca donne envie.

Entre deux concerts, il est possible de profiter d’oeuvres d’art contemporain réalisé par des artistes locaux et Philippines, de performances d’arts visuel et d’aller visiter un petit village recréé sur place pour mettre en valeur la culture indigène de Mindoro. Selon Hubert d’Aboville, 100 000 indigènes vivent sur l’île de Mindoro, répartis en 7 « tribus » ou peuples parlant des dialectes différents. Ainsi, dans le village ,7 différentes maisons ont été reconstruites au style des 7 tribus. Les visiteurs peuvent ainsi en apprendre plus sur les cultures locales et être témoins  de performances musicales ou de danses de différents membres des tribus.

Comment est né ce festival ? En 2010, le beau fils de Mr d’Aboville, Miro Grgic,directeur de la société de production VUE (Volume Unit Entertainment) vient visiter Puerto Galera et tombe sous le choc de la beauté de l’endroit. Il propose donc à Mr d’Aboville de lancer un festival de musique. Hubert d’Aboville souhaite alors valoriser et promouvoir les talents créatifs des Philippines et ajoute à la musique les performances artistiques et culturels. En quelques mois, il réussissent à trouver les sponsors et les artistes, aménagent le site et son accès pour faire venir les camions de transport de matériel tout minimisant les impacts sur l’environnement du site. Dès la première année, 1500 festivaliers sont de la partie. 4500 la seconde. Hubert d’Aboville et Miro Grgic souhaitent pour les années à venir de limiter le nombre de visiteurs à 4000 par jour de manière à assurer la sécurité des festivaliers, de ne pas dénaturer l’endroit, de minimiser les impacts sur l’environnement.

Les festivaliers peuvent camper sur le site ou bien logent des les hôtels environnants. Ils se déplacent ainsi sur le festival par jeepneys, « the king of the road », le moyen de transport le plus répandu aux Philippines. Ce sont des jeeps, à la base récupéré de l’armée américaine, qui ont été ralongées et bardés de deux bancs. Elles sont ensuite décorées de dessins et couleurs resplandissantes.

En tant que festival éco-culturel, Malasimbo a également une politique environnementale et participe la reforestation de la région (1000 arbres la première année, 1000 plants de bamboo la seconde). Il est également le théâtre de la célébration du « Earth Day » où des débats sur le respect de l’environnement, des activités de replantation de mangroves et des activités culturelles exhaltant la culture locale et Philippine.

Le festival Malasimbo est devenu en deux ans seulement un évènement unique et un des festivals artistiques majeurs aux Philippines.  Nous n’avons pû y participer et nous n’avons pû nous rendre sur le lieu du festival, mais les photos et le discours de son fondateur Hubert d’Aboville nous ont bien donné l’envie d’aller faire un tour à Puerto Galera, à l’ouest de Sabang Beach (endroit complètement dénaturé par les hôtels, les soirées continues, et le tourisme sexuel). Nous avons ajouté cette destination à notre voyage et nous essaierons d’y aller en août. Nous vous confirmerons notre éloge du site. Et espérons que nous pourrons participer au festival l’année prochaine où l’année d’après.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s